Histoire & Terroir

Notre Histoire

Au début du 20ème siècle le vignoble Ardéchois s’étant sur + de 25000 hectares. Nos vignerons exploitent et vinifient quelques parcelles de vignes et chacun gère sa récolte. Au début des années 20, suite à une période difficile, nos vignerons décidèrent de se regrouper. C’est la naissance en 1928 des caves coopératives de Berrias et Beaulieu.

Se regrouper a permis de travailler ensemble, d’améliorer la qualité du vin, d’avoir plus de moyens, de revaloriser le produit et de développer la vente directe au caveau.

Les vignerons de Berrias et de Beaulieu décident de fusionner, en 2006 naît « La cave des Vignerons Réunis de Jalès ». Cette fusion a permis de regrouper toute la production sur la cave de Beaulieu et d’investir dans des techniques de vinifications plus modernes et performantes.

 

« La force de la coopération réside dans la diversité de terroirs, d’hommes, d’idées, de façon de travailler »

 

LA Coopération

C’est la mise en commun des forces et du savoir-faire des vignerons pour l’élaboration de vins de qualité.

Les vignerons eux-mêmes illustrent la pluralité qui fait la force de la coopération. Jeunes, retraités, vignerons de père en fils ou « néo-ruraux » désireux de se lancer, viticulteurs à temps plein ou pluriactifs, la porte des coopératives est ouverte à toutes les bonnes volontés passionnées.

« Nous cultivons la différence et nous produisons des vins bons et sincères »

olympus-digital-camera
jales-histoire-chronologie

Union des vignerons ardéchois

Dans les années 60, la société est en pleine mutation. Les modes de consommation changent, les consommateurs demandent plus de qualité au meilleur prix. Les caves d’Ardèche doivent se structurer.

C’est alors qu’est créé en 1967 l’Union des Caves Coopératives de l’Ardèche (UCOVA) regroupant 7 caves de l’Ardèche, puis en 1973, l’Union des Caves de la Cévenne Ardéchoise (UCCA) regroupant 9 autres caves, dont celle de Berrias-Casteljau et de Beaulieu.

Chacune de ces unions a permis de faire avancer collectivement le réencépagement de l’Ardèche, la modernisation des caves et surtout de créer des structures commerciales commune pour accroître la notoriété des vins d’Ardèche.

Fortes de leur développement, les 2 unions fusionnent en 1994 pour former l’Union des Vignerons Ardéchois (UVIVA). Aujourd’hui Vignerons Ardéchois c’est 14 caves coopérative du Sud Ardèche, représentant 5800 ha de vignes. Situé à Ruoms, il se charge de l’ensemble des conditionnements et de la commercialisation des vins des 14 entités.

Terroir de Jales

Notre vignoble représente actuellement 760 ha de vignes en production, majoritairement implantées sur 5 communes : Beaulieu, Berrias & Casteljau, Banne, Grospierres et Chandolas. Il s’étend sur environ 13km de long, de Banne à Grospierres et 5km de large du piémont des Cévennes Ardéchoises aux massifs de la Serre. Au milieu de cette plaine propice à la production de la vigne, serpente le chassezac qui permet de tempérer les fortes chaleurs de la période estivale.

Deux grands types de sols confèrent aux vins que nous produisons. D’une part, nos vignes en coteaux qui sont enracinées dans des marnes profondes à peu profondes, parfois associées à des grès. Avec une bonne exposition au soleil, ce terrain est très propice à la production de Merlot, Grenache Noir, Syrah et Viognier.

D’autre part, un terroir d’alluvions anciens du Chassezac avec des terres profondes de basaltes et gravettes riches en minéraux. Les racines vont chercher des nutriments et de l’eau en profondeur permettant à la vigne une vigueur suffisante pour produire des vins d’une grande finesse aromatique. Ce terroir est particulièrement propice à la production de Sauvignon Blanc et Chardonnay, mais aussi de vin rouge fruité comme le Marselan.